Coronavirus SARS-CoV-2 Syndrome respiratoire aigu sévère Coronavirus 2 : Chronique des mesures précédentes

Coronavirus SARS-CoV-2 Syndrome respiratoire aigu sévère Coronavirus 2 : Chronique des mesures précédentes

15 décembre 2020 Le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn et le président du RKI, le professeur Lothar H.Wieler, ainsi que le professeur de virologie Sandra Ciesek et le président du conseil d’éthique, le professeur Dr. Alena Buyx a informé mardi de la “situation Corona avant Noël” lors de la conférence de presse fédérale à Berlin. “Nous voulons commencer à vacciner en Allemagne avant le début de l’année”, a déclaré Spahn. Nous avons dû envoyer le signal clair avant Noël: cette fin d’année doit être différente de la normale. Il est désormais important que les règles convenues soient appliquées de manière cohérente dans tous les domaines. Ministre fédéral de la Santé Jens Spahn Protéger au mieux les groupes à risque: avec une «ordonnance sur le droit aux masques de protection pour éviter l’infection par le coronavirus SRAS-CoV-2», tous les groupes à risque ont accès à des masques FFP2 gratuits ou à prix réduit. Depuis le 15 décembre, les personnes de plus de 60 ans et les personnes souffrant de certaines pathologies préexistantes ou de certains facteurs de risque ont pu se procurer trois masques de protection FFP2 gratuits (ou comparables) en pharmacie. Ceci est prévu par l’ordonnance sur les masques de protection contre les coronavirus, publiée mardi au Journal officiel fédéral et entrée en vigueur. 11 décembre 2020 Vendredi, le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn et le Premier ministre bavarois Markus Söder ont appris la construction du centre de vaccination Corona à Nuremberg. “La vaccination est la clé pour plus de normalité”, a déclaré Spahn lors de la conférence de presse, louant la bonne coopération entre les gouvernements fédéral et des États. Il y aura environ 400 centres de vaccination, ainsi que des équipes mobiles qui atteindront ceux qui ne peuvent pas se rendre eux-mêmes à la vaccination. Surtout au début, il s’agit de prioriser. Si le vaccin a été approuvé vers la fin de l’année, nous voulons d’abord vacciner ceux qui sont particulièrement à risque: les plus de 80 ans et les résidents des établissements de soins.

rivadmin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *