Coronavirus de dernière minute en Espagne aujourd’hui jeudi: nouvelles données Covid

Coronavirus de dernière minute en Espagne aujourd’hui jeudi: nouvelles données Covid

La vaccination contre le coronavirus est imminente en Espagne et dans l’UE alors que les données sur les infections à Covid continuent d’augmenter

Jeu 17 décembre 2020 Jésus Arroyo Aujourd’hui, jeudi 17 décembre, les données sur les coronavirus en Espagne confirment un rebond probablement lié aux récents jours fériés. L’incidence cumulée a officiellement dépassé les 200 infections de Covid-19 pour 100000 habitants, alors que les professionnels préviennent que la troisième vague de coronavirus est déjà une réalité dans les USI des hôpitaux de plusieurs communautés autonomes. Alors que les cas de coronavirus s’aggravent en Espagne, les dates de début de la vaccination contre le coronavirus varient chaque jour. Les dernières informations indiquent que lundi prochain, l’Agence européenne des médicaments donnera son approbation au vaccin Covid de Pfizer et qu’un grand nombre de pays de l’UE commenceront à vacciner à l’unisson à la même date, probablement avant la fin de cette année 2020. .

L’Andalousie enregistre 1383 nouveaux cas et 27 décès le dernier jour en raison du coronavirus L’Andalousie a enregistré 1383 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières vingt-quatre heures contre 1053 hier et 479 mardi, alors que les décès ont été de 27 et hier ils étaient de 25, ce qui porte à 4712 les décès dus à la pandémie. Avec les nouveaux cas d’infections, 248.165 personnes infectées par le coronavirus ont été enregistrées en Andalousie depuis le début de la pandémie, comme l’a annoncé le ministre de la Santé et de la Famille, Jesús Aguirre. L’Andalousie assouplit les restrictions à partir de ce minuit. Le président andalou demande aux citoyens la prudence.

Imagen

Les mesures du COVID-19 maintiennent la grippe au minimum: un cas signalé contre 194 l’année dernière Le Système de surveillance de la grippe en Espagne (SVGE), composé d’épidémiologistes et de virologues des communautés autonomes, le Centre national d’épidémiologie (CNE) et le Centre national de microbiologie (CNM) de l’Institut de santé Carlos III (ISCIII), a détecté, jusqu’au 13 décembre, un seul cas de virus grippal au cours de la saison 2020-2021 dans toute l’Espagne, plus précisément en Aragon entre le 9 et le 15 novembre. Ces données contrastent avec celles de la même semaine de l’année précédente, avant la pandémie de COVID-19, lorsque le taux d’incidence global de la grippe était de 29,7 cas pour 100 000 habitants. Plus précisément, l’année dernière à cette époque, 91 détections sentinelles (effectuées par le réseau des médecins en charge de la notification des cas) de virus grippaux avaient été signalées: 60% de type B et 40% de type A. À celles-ci il faut ajouter 103 pas sentinelle. Soit 194 au total.

Les soins infirmiers aux autorités “prennent toutes les mesures pour éviter la troisième vague” du coronavirus Le Conseil général des soins infirmiers (CGE) a exhorté les autorités à prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher la troisième vague de COVID-19 et a demandé à la population de réduire autant que possible les rassemblements sociaux à Noël. “Nous ne pouvons pas célébrer les fêtes comme les autres années et si nous n’agissons pas, nous multiplions les risques et mettons nos vies et les nôtres en danger. Il vaut mieux prendre soin de nous maintenant et pouvoir fêter davantage Noël à l’avenir”, a souligné le Président du Conseil général des soins infirmiers, Florentino Pérez Raya. De l’établissement de soins infirmiers, il est recommandé de réduire les visites dans les lieux fermés lors de fêtes uniquement aux cohabitants. En cas de rencontre avec des non-partenaires, faites-le à l’extérieur, en respectant toujours les mesures sanitaires comme un masque et la distance physique.

L’Estrémadure souligne que si les données empirent, le Conseil renforcera les mesures Le deuxième vice-président et conseiller de la santé et des services sociaux de la Junta de Extremadura, José María Vergeles, a souligné que si la situation épidémiologique dans la région change et s’aggrave, l’administration régionale resserrera les mesures si nécessaire, “parce que la santé est la première. ” «Lorsque nous avons décidé du plan commun de Noël, nous sommes parvenus à des points d’accord que nous appliquons et maintenant, si la situation épidémiologique change, nous devrons resserrer les mesures dans lesquelles nous devons resserrer, il y a 17 Noëls, quoi qu’il en soit, car la première chose est santé », a-t-il laissé échapper au dernier tour de sa comparution ce jeudi en séance plénière de l’Assemblée pour rendre compte de la situation du Covid-19 en Estrémadure.

Atalonia lance un programme pilote de dépistage dans les pharmacies avec des échantillons automatiques PCR L’Agence catalane de la santé publique a lancé un programme pilote de dépistage du Covid-19 dans les pharmacies du quartier Les Corts de Barcelone grâce à des auto-échantillons de tests PCR, a rapporté le ministère de la Santé dans un communiqué ce jeudi. Ainsi, 50 pharmacies au total livreront des kits de test de diagnostic PCR par salive à des personnes entre 30 et 59 ans dans le cadre d’un dépistage qui durera jusqu’au 22 janvier pour «connaître la réponse» du public. invité à participer. Environ 32600 personnes ont reçu une lettre ou un SMS les invitant à participer au dépistage et, si elles acceptent, elles doivent se rendre dans l’une des 50 pharmacies pour récupérer le kit, recevoir les instructions nécessaires pour prélever correctement l’échantillon à domicile et retournez-les avant midi le lendemain.

La Cantabrie permet de 23 à 6 la mobilité de parents et amis et dix personnes à table à Noël La Cantabrie maintiendra la fermeture du périmètre, mais les membres de la famille et les amis pourront voyager à l’intérieur et à l’extérieur de la région entre le 23 décembre et le 6 janvier. De plus, le couvre-feu est maintenu, de dix heures du soir à six heures du matin, bien que la veille de Noël et le réveillon du Nouvel An, la mobilité nocturne soit autorisée jusqu’à 13 h 30 du matin, mais uniquement pour rentrer chez eux ceux qui sont allés dîner avec la famille, mais pas pour les réunions sociales. Et les deux nuits, les 24 et 31 décembre, ainsi que les jours suivants, Noël et Nouvel An, un maximum de dix personnes seront autorisées à se réunir pour le dîner ou le déjeuner, à moins qu’elles ne vivent ensemble, et toujours dans un seul logement ou la plupart des deux, et toujours en prenant des précautions particulières avec les plus vulnérables à la nouvelle maladie. Pendant ce temps, les groupes dans les espaces publics sont encore limités à six.

rivadmin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *